Non classé

Le SCOT : une fausse excuse pour la mairie

Le SCOT : une fausse excuse pour la mairie

Concernant l’urbanisation galopante et non concertée en cours à Meylan, la mairie se réfugie souvent derrière les contraintes liées au SCOT.

Pour les non-initiés le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) est un document d’urbanisme qui détermine, à l’échelle de plusieurs communes ou groupements de communes, un projet de territoire visant à mettre en cohérence l’ensemble des politiques sectorielles. Dit différemment c’est un document à l’échelle d’une agglomération qui peut imposer à une ville de densifier sa population –> c’est le cas en ce moment pour Meylan.
Cependant le SCOT précise également que cette urbanisation doit se faire en concertation avec les habitants de la ville et sans impacts sur la qualité de vie de ces mêmes habitants.

Le lien vers une FAQ lié au SCOT : http://scot-region-grenoble.org/wp-content/uploads/2015/05/34-questions-SCoT-23AVRIL.pdf

Selection_142
Regardez en particulier page 30 la réponse à la question n°12 que j’ai recopié ci-dessous : Question n°12 L’intensification urbaine favorise-t-elle la qualité urbaine ?
Produire des logements dans des secteurs déjà occupés peut apparaître comme un vecteur de nuisances et de pollutions. Chaque pôle urbain devra donc trouver la bonne équation pour favoriser la ville de proximité. Dans cet environnement, une attention particulière devra être portée au cadre de vie et à la notion de bien-être. Les orientations de nature qualitative du SCoT sont ici aussi importantes que les objectifs quantitatifs. Les politiques publiques en matière d’urbanisme devront particulièrement veiller à introduire davantage de nature en ville, à lutter contre l’exposition des populations aux nuisances et contre la banalisation des paysages, à gérer l’insertion des projets dans le voisinage (vues, bruits, accès)… Il sera important de tenir compte de la capacité des quartiers à évoluer en fonction de la desserte de transports, des équipements et services. L’accompagnement de cette mutation par l’implantation de commerces, services, permettra une re dynamisation de certains secteurs.
Le succès de cet objectif résidera avant tout dans la manière de conduire les opérations (plutôt que dans l’application de règles SCoT ou PLU) : concertation en amont pour les riverains, cahiers des charges clairs pour le promoteur, qualité du projet de l’urbaniste-architecte …

On attend la mise en place pour Meylan ….

 

Une réponse à “Le SCOT : une fausse excuse pour la mairie”

  1. Le 21 avril 2016 à 20 h 11 min jean-yves a répondu avec... #

    Le SCOT a bon dos …

    La mairie a juste oubliè que construire des logements était avant tout un projet d’urbanisme et pas juste une ligne dans la rubrique financement !

Ajouter votre réponse

Jardinoptimiste |
Parisagricole |
école Jules Michelet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amicaleceyrat
| L'Europe dans les Alpe...
| Asldgp91